Emprisonnement de Monsieur Abrehe

Monsieur Abrehe (74 ans), ancien Ministre des Finances, a été arrêté dans la matinée du lundi 17 septembre dernier alors qu’il marchait dans les rues d’Asmara avec son fils.

Des agents de sécurité l’ont emmené. A ce jour, personne ne sait où il ne trouve. Il n’est pas paru devant les tribunaux.

Bloomberg rappelle que « l’Erythree devrait respecter le droit de son peuple à s’exprimer librement ». Dans ce même article de Bloomberg, le directeur du bureau de l’Afrique de l’Est d’Amnesty International réagit que l’Erythrée « devrait permettre  son peuple de parler ouvertement de sujets qui sont au coeur de leur présent et futur bien-être ».

***

Qu’est-ce-que cette arrestation nous apprend ?

  • Qu’une forte absence de liberté de parole demeure;
  • Qu’aucune forme d’opposition n’est tolérée, malgré la levée d’état de guerre;
  • Que les punitions sont disproportionnées et arbitraires ;
  • Que les disparitions forcées continuent ; et
  • Que l’absence de procédures judiciaires rend l’existence de tout citoyen lambda vulnérable et attaquable, y compris celle de fonctionnaires de haut rang.