Ouverture d’une ambassade suisse en Érythrée

Le 13 mars 2017, le Conseiller national Maximilian Reimann (UDC) a déposé une motion concernant l’ouverture d’une ambassade de Suisse en Erythrée. Cette motion est principalement motivée par des gains à court terme tels que la réadmission de demandeurs d’asile érythréens. Une telle approche précipitée n’a que très peu de chances de réussite au vu de l’ampleur des défis à relever dans le pays.

IFE partage néanmoins l’avis du Conseiller national Reimann sur l’importance de l’ouverture d’une ambassade de Suisse en Érythrée. Aussi, il est essentiel que la Suisse maintienne et renforce son dialogue avec l’Érythrée.

Cependant, les autorités érythréennes ont un rôle crucial à jouer. Il est capital qu’elles se montrent franches et entièrement transparentes sur les questions centrales, à savoir :

–  les droits humains, et en particulier l’état des libertés individuelles;

–  le système judiciaire présentant de grave défauts d’indépendance ; et

–  la nécessité de créer des voies de droit permettant à la population civile d’exprimer leurs griefs les plus légitimes sans pour autant être arrêtés, emprisonnés ou disparaître complètement.

IFE aspire à une ouverture franche de la part des autorités érythréennes sur ces sujets, car aucune avancée ne sera possible sans un dialogue sincère.