Rapport annuel 2019

Cliquer ici pour consulter le rapport annuel 2019

Chères Amies, Chers Amis,

Malgré l’accord de paix signé avec l’Éthiopie, la répression et le service militaire en Érythrée continuent de contraindre les Érythréens à fuir leurs foyers pour chercher refuge dans les pays voisins ou en Occident. La route migratoire empruntée par les réfugiés érythréens pour atteindre les côtes européennes reste instable et dangereuse. En Libye, des milliers d’Érythréens sont aux mains de trafiquants d’êtres humains qui les exploitent, les maltraitent et les détiennent illégalement.

Alors que la communauté internationale n’est pas intervenue à les évacuer immédiatement de cette zone de conflit et leur offrir une protection, le mécontentement lié aux mouvements des personnes s’accroît dans de nombreux pays européens.

En Suisse, ce mécontentement s’est récemment concrétisé par le durcissement de la politique d’asile à l’égard des Érythréens, la plus sévère d’Europe. En effet, la Suisse est le seul pays à exiger le retour des demandeurs d’asile érythréens en Erythrée malgré (1) le risque de persécution à leur arrivée et (2) l’absence d’accord de réadmission entre la Suisse et l’Erythrée.

IFE observe une grave dégradation de la santé mentale de nombreux jeunes femmes et hommes érythréens en Suisse qui parlent souvent de suicide.

La violence psychologique et physique qu’ont subit les jeunes femmes et hommes érythréens est incommensurable. IFE continuera à défendre le respect de leurs droits humains fondamentaux et à promouvoir une meilleure compréhension des défis qu’ils rencontrent.

Alors que nous regardons 2019, nous exprimons notre gratitude à notre équipe dynamique et à nos partenaires qui nous ont soutenus tout au long de cette année en amplifiant les voix des réfugiés érythréens.

Merci de nous avoir rejoint pour la promotion et le respect des droits de l’homme.

Veronica Almedom
Co-fondatrice et Co-directrice